FRA_1232 a.jpg

Un art martial au féminin?

Quoi de mieux que de donner la parole aux pratiquantes du dojo :

Anne - "J’ai découvert le dojo Aïkido Vallée de Chevreuse après avoir pratiqué 10 ans le karaté et j’ai renoué ainsi avec le plaisir de la pratique des arts martiaux. Échanges respectueux avec le partenaire, concentration, partage d’expérience et bonne énergie : j’ai tout retrouvé intact, en découvrant l’Aïkido ! Chacun s’entraîne en toute simplicité et avec beaucoup d’implication en général, bref, un club stimulant !".

Sandrine - "À 50 ans, je ne suis pas seulement motivée par l’aspect combat et self défense. J’ai trouvé avec l’AIKIDO le bon équilibre, un art martial pas trop violent, qui me permette de m’épanouir physiquement et moralement. Je suis convaincue que nous sommes sur le tatami, ce que nous sommes dans la vie. C’est la raison pour laquelle j’ai suivi notre sensei Stéphane dans ce dojo. Son approche nous permet de progresser avec douceur et respect de l’autre. Nous bénéficions d’un environnement et d’un cadre unique. Le dojo est entouré de baies vitrées qui s’ouvrent sur la nature.
C’est toujours avec un immense plaisir que je retrouve les ami(e)s sur le tatami de Saint-Remy. C’est une source d’épanouissements, de partages et de rigolades. Et au détour d’un ikkyo ou d’un irimi nage, de belles rencontres… Rien que pour cela, ça vaut le coup de continuer !" .

Edwige : "Avec un passif d’un art martial assez rude (karaté), j’ai trouvé dans l’Aïkido un équilibre physique et mental, ainsi qu’une toute autre gestion des agressions ou frustrations qui peuvent parasiter nos vies. Après différentes expériences, j’ai trouvé dans le dojo de Saint Remy une pratique accessible mais exigeante respectant les valeurs de cet art".

Aikido 14102021_8.JPG
echad-Aikodo-14 10 21-3.jpg
Aikido 14102021_4.JPG